Menu

Bulle #2 : La biodiversité, parent pauvre du bâtiment ? | Webinaire

Bulles des 2 Rives | Cycle de webinaires sur l'écologie dans le bâtiment et l'aménagement Animation : Céline Roos et Hélène Ludmann, associées, Scop les 2 rives

  • 1h30
  • Webinaire

  • Intervenant.e(s) du webinaire

    BARRA Marc, Conseil écologie & Biodiversité (NatureParif - Pantin)

    Marc Barra est écologue à l’Agence régionale de la biodiversité en Île-de-France, hébergée au sein de l’Institut Paris Région. Il s’intéresse aux solutions pour mieux intégrer la biodiversité à l’urbanisme, l’architecture et la construction.

Agenda
Alors qu’elle connaît un déclin sans précédent sur l’ensemble de la planète, la biodiversité dans l’aménagement du territoire est trop souvent réduite aux « espaces verts » ou au « végétal ». Cette confusion est le témoin de la prédominance des métiers du paysage sur ceux de l’écologie urbaine, et de la méconnaissance des enjeux liés au vivant sur l’ensemble du cycle de vie des projets.
Cette Bulle explorera le besoin de complémentarité avec les autres défis environnementaux, et les méthodes pour l’intégrer à toutes les échelles, notamment celle de l’aménagement et de l’architecture.

Programme du webinaire

Temps 1 : La biodiversité au-delà des petites bêtes, à quoi ça sert ?

Rôle de la biodiversité et de la nature en ville dans le fonctionnement des écosystèmes, en lien avec la santé et le bien-être des habitants.

Temps 2 : Retours projets inspirants

Panorama de quelques projets attentifs à la biodiversité

Sessions disponibles pour ce webinaire


30 avril 2020

WEBINAIRE

Durée du webinaire

1h30

Replay du jeudi 30 Avril 2020

Temps 1

La biodiversité, au delà des petites bêtes, à quoi à sert ?

Partie 1/2 – 44 minutes

Scop les 2 rives · Bulles Des 2 Rives #2 La Biodiversité - Marc Barra PARTIE 1
Temps 2

Retours de projets inspirants attentifs à la biodiversité

Partie 2/2 – 41 minutes

Scop les 2 rives · Bulles Des 2 Rives #2 La Biodiversité - Marc Barra PARTIE 2

Sur le fil de la Bulle...

Merci à Marc Barra d’avoir animé cette deuxième bulle avec fraîcheur et poésie. Cette belle nous donne à réfléchir sur notre rapport au vivant et sa place dans nos modes de concevoir la ville et l’habitat… et qui nous offre de belles inspirations de projets !

 

Comme Marc Barra le suggère : si on pensait les bâtiments et les villes comme des écosystèmes ? En amont des projets, en pluridisciplinarité, et en intégrité.

 

Le contexte actuel peut changer notre rapport aux espèces vivantes qui partagent nos espaces, et pourquoi pas notre vision de la ville !

 

Nous vous partageons la pensée d’Antonin Yuji Maeno, architecte, rapportée dans Le Journal de l’Architecte, 24 avril 2020
“La ville doit redevenir un environnement propice à l’éclosion et la prolifération naturelle de la vie, et sur ce point, les architectes sont en première ligne. Être architecte et aimer observer les oiseaux participe en effet de la même impulsion : regarder le monde, être sans cesse à l’affût de son changement, avoir les sens éveillés et toujours liés à l’environnement dans lequel nous sommes et aux territoires que nous partageons entre vivants.»

Un grand merci à nos participants qui ont animé le débat de leurs interpellations, réflexions & questionnements

* le climat qui cache la forêt…?

*en fait-on assez pour la biodiversité ? C’est le fondement de la vie sur Terre.

*En milieu urbain, est ce que des corridors écologiques ponctuels (dits en pas japonais) sont suffisants sur le plan de la biodiversité ? Il y a nécessairement un notion de distance minimale ?

*L’écologie urbaine doit être transversale aux services

*Quelles solutions pour que les éoliennes et les oiseaux ou les chauves souris puissent cohabiter ?

*Quand on arrive en ville… 3 rôle de la biodiversité : filtre à particules, éponge et climatiseur 

*Quels sont les meilleurs exemples de nature en ville en France ? Aménagements, gestion, alliance biodiversité et paysage… Egalement des exemples de villes dans la définition des espaces de pleine terre dans les PLU/PLUI, dont on sait les définitions différentes ? Aussi pour les trames brunes

Les équipes pluridisciplinaires sont plus évidente à l’échelle amont !

*Pour des anciennes friches industrielles polluées, pourrait-on envisager de les désimperméabiliser et d’y implanter des forêts urbaines pour dépolluer les sols ?

* Sauvons le sol vivant!

*Ecosociabilité

*Biodiversité = low tech !!

*Laisser plus de place pour le sauvage, c’est aussi laisser de la place au manque de respect et aux déchets, quelle place pour l’éducation dans ce discours ?

*L’écologue est l’ensemblier qui fait avec l’existant en amont des projets

*Y a t il un risque sanitaire à faire pénétrer une faune sauvage en milieu urbain ? Covid 19 par exemple ? Comment contenir ce risque s’il existe ?

*La biodiversité est un atout contre les agents infectieux car c’est un régulateur

*Intégrité et respect du vivant, des sols, de la topographie, réhabiliter le sauvage et la naturalité, transversalité et écosocialisme

*Que penser de la tendance urbanistique à concentrer les habitations dans les villages, combler les dents creuses plutôt que d’élargir les zones habitables sachant qu’il faut répondre à la démographie ? A Bruxelles, 25% de a ville est occupée par des zones vertes et jardins qui forment des couloirs biodiversifiés, mais comment faire sur des villages ?

*Quelle densité acceptable pour le vivant non humain ?

*Il va falloir former et sensibiliser au plus vite les acteurs du paysage de nos milieux urbains afin d’aborder au mieux la technicité et la sensibilité que la mise en place et le suivi de la biodiversité, à travers l’installation des techniques de génie écologique !

*Bannissons les mots « végétal » et « espaces verts »!
La biodiversité, c’est plus de place au sauvage
Sauvage et naturalité

*Entièrement d’accord sur tous les labels et certifications que l’on voit surgir de partout et dans lesquels on est perdus ! Il faut en premier lieu avoir une sensibilité et utiliser les bons outils et les moyens appropriés à la mise en place de la biodiversité !

Céline Roos & Hélène Ludmann, associées, Scop les 2 rives

Pour aller plus loin avec la Scop les 2 Rives

Sur les questions de l’adaptation au changement climatique & cette vision systémique du projet urbain et de construction
> en
 formation certifiante et labellisée DDQE.
& retrouvez toute la programmation de la Scop les 2 rives dans notre agenda , par ici !

Retour aux webinaires
Retour
Abonnez-vous à notre newsletter
Inscrivez-vous à notre newsletter pour suivre notre actualité et être informé(e) de toutes nos activités !
J’accepte que mes données personnelles soient collectées et utilisées dans le cadre de la gestion de la clientèle et à des fins de prospection, par la SCOP les 2 Rives - Cliquez ici pour consulter la Politique de Confidentialité
Valider mon abonnement
Retour
Envoyez-nous un message
La SCOP les 2 rives traitera votre demande dans les plus brefs délais.
J’accepte que mes données personnelles soient collectées et utilisées dans le cadre de la gestion de la clientèle et à des fins de prospection, par la SCOP les 2 Rives - Cliquez ici pour consulter la Politique de Confidentialité
Envoyer mon message
Retour
Recherche
Que recherchez-vous ?