Menu

Bulle #3 : Passif VS Positif : les différences d'approches dans la conception de bâtiments à faible consommation d’énergie | Webinaire

Bulles des 2 Rives | Cycle de webinaires sur l'écologie dans le bâtiment et l'aménagement Animation : Céline Roos et Hélène Ludmann, associées, Scop les 2 rives

  • 1h30
  • Webinaire

  • Intervenant.e(s) du webinaire

    COLIATTI Vincent, Ingénieur thermicien spécialisé basse énergie et écoconstruction (TERRANERGIE - Saulcy sur Meurthe)

    Vincent COLIATTI est ingénieur thermicien spécialisé basse énergie et écoconstruction, au sein du BET Terranergie, expert en stratégie de conception passive. Il donne par ailleurs des cours dans différentes universités et participe à des programmes de recherche dans l’efficacité énergétique dans le bâtiment – notamment sur la la mise en évidence des mécanismes et des facteurs qui influencent certains phénomènes comme la rotation, la vacance, les incivilités… (étude en cours qui mêle sociologie et ingénierie thermique), ou encore le programme PREBAT, Recherche en Efficacité Énergétique dans le Bâtiment.

Agenda

Faut-il aller vers des bâtiments réellement 100% positifs dans une optique de vision globale ? Alors que la réglementation à venir nous fait passer du BBC au bâtiment positif (en neuf), regardons plus en détails quelles sont les exigences et les objectifs qu’amènent ces deux stratégies de conception : le passif et le positif.
Quelles différences d’approches ? Quelles différences de résultats entre ceux induits sur le papier & la réalité ? 
…quel potentiel de concilier ces deux approches dans une démarche de frugalité !

 

Programme du webinaire

Temps 1 : Présentation des deux angles d'approche

Dans la conception de bâtiment à faible consommation d'énergie
 

Temps 2 : Retour d'expérience sur un bâtiment passif ET positif

(groupe scolaire construit en 2012)

Sessions disponibles pour ce webinaire


5 mai 2020

WEBINAIRE

Durée du webinaire

1h30

Replay du mardi 5 mai 2020

Temps 1

Présentation des deux angles d’approche
Partie 1/2 – 60 minutes

Scop les 2 rives · Bulle Des 2 Rives #3 Passif VS Positif - Vincent Coliatti PARTIE 1
Temps 2

Retour d’expérience sur un bâtiment passif ET positif
Partie 2/2 – 40 minutes

Scop les 2 rives · Bulle Des 2 Rives #3 Passif VS Positif - Vincent Coliatti PARTIE 2

Sur le fil de la Bulle...

Merci à Vincent Coliatti d’avoir animé cette troisième bulle avec la conviction qu’on lui connaît et qui donne envie de démystifier et de dépasser le système – avec preuve par l’exemple que c’est possible !

Avec l’enjeu central de la méthode : avoir une approche globale, avec l’utilisateur au centre des préoccupations, l’efficacité énergétique n’étant qu’une résultante.

Et ne pas se laisser happer et aller au-delà des seuls certifications & labels, différence entre calculs réglementaires et consommations réelles forcément restrictives dans la prise en compte de cette approche globale.
De l’importance de délier le vrai du faux dans des discours qui mélangent parfois les concepts.

« Les innovations high-tech, fortement consommatrices de ressources, permettent des économies d’énergie…. mais nous sommes toujours rattrapés par les limites physiques de la planète. Les scénarios de déploiement massif d’énergies renouvelables à l’échelle planétaire ne sont pas compatibles avec les quantités de ressources accessibles, notamment métalliques.

Concevons des constructions qui intègrent une économie sociale et locale, en écologie aussi bien à l’exploitation qu’à la construction (en frugalité), et avec pédagogie »

Arrêtons de construire pour construire : c’est une conclusion pas tant en contradiction avec nos métiers, si on profite de ce questionnement pour envisager l’acte de bâtir différemment !

Un grand merci à nos participants qui ont animé le débat de leurs interpellations, réflexions & questionnements

*Merci Vincent pour cette comparaison scientifique et critique de ces 2 approches, cela nous permet de mieux faire le distinguo entre ces 2 visions,  et de nous rappeler la nécessité de se baser sur des REX, du réel, pour consolider les hypothèses, dans une démarche globale.

*Pourquoi se restreindre au calcul des conso et, par exemple, ne pas inciter à la réalisation de programmes mixtes (avec des usages « productifs » et d’autres très consommateurs)  ? Exemple : bureaux et logements ou les déperditions de bureaux seraient réutilisés par les logements..

*L’utilisateur au centre des préoccupations, l’efficacité énergétique n’étant qu’une résultante

*Quand on sait qu’une MOB bioclimatique bien conçue consomme 2 à 3 sterres de bois renouvelable avec le plaisir de voir une flamme dans son salon 2 mois par an ?

*Le chauffage est une erreur de conception

*Merci les Filles 😉 et bravo Vincent. Extrêmement clair, pédagogique et superbement illustré. Par delà les actions réalisées sur le terrain (étape première de tout apprentissage), j’admire ta qualité de transmission (étape secondaire pour permettre aux autres de le faire aussi).

*Il me semble que le secteur du bâtiment ne doit plus se restreindre à la recherche de « performance » car cette notion me semble très dévaluée dans les faits, mais que nous devons désormais viser l’excellence… Penses-tu que le secteur économique de la construction/réhab actuel est prêt à viser cela, dans sa grande majorité ou qu’il nous faudra encore attendre une ou plusieurs générations ?

*Taux de recyclage des panneaux solaires photovoltaïques en France aujourd’hui : 94%, sans terre rare… Taux de recyclage de votre cafetière ou autre D3E (déchet d’équipement électrique et électronique) … 72%

*Une limite du passif qui ne prend pas en compte vision matériaux & vision énergie grise

*La Moe est levier, sûrement, mais c’est au programmiste et AMO de porter ces intentions

*Est ce que le raisonnement sur la production vs la consommation pousse à limiter l’autoconsommation pour laisser gérer par les grandes centrales? qui ont plus de facilité à réguler? vs de la production diffuse sur toutes les toitures.

*Dès lors qu’on réduit DRASTIQUEMENT les besoins en chauffage, le chauffage électrique qui devient qu’un éventuel appoint n’est-il pas la meilleure des solutions (maintenance faible, réactivité, flexibilité, solution low-tech …) ?

*Le PFH… facteur humain = nécessité de REX pour consolider les hypothèses

*Tout ça ressemble à des usines à gaz énergivore au service de la consommation pour faire fonctionner nos économies occidentale avec des matériaux pas toujours écologiquement et socialement responsable – le débat low tech m’intéresse beaucoup, je suis 100% d’accord sur sa nécessité, mais il y a un gros problème d’assurabilité.

*Bâtiment positif, calcul complexe issu de la RT, qui dépend de paramètres pas forcément physiques (donc pas proche de la réalité)

*L’amortissement du surcoût en maison individuelle, est ce réservé à une élite sociale ?

*L’importance de la disponibilité des ressources pour créer des systèmes de production d’énergies renouvelables

*Quid REX sur le confort estival de l’école et des solutions mises en œuvre pour y répondre.

*Pourriez-vous nous préciser si la ventilation s’effectue par CTA double flux centralisée ou décentralisées ? Quels éléments ont motivé votre choix ?

*Quid de l’interdiction du chauffage électrique (ce qui est sous-jacent dans le label passiv haus en France)

Céline Roos & Hélène Ludmann, associées, Scop les 2 rives


Pour aller plus loin avec la Scop les 2 Rives

Pour aller plus loin sur les questions de conception basse énergie nous vous informons que nous organisons avec Vincent Coliatti des formations courtes en classes virtuelles avant l’été, et en présentiel dès la rentrée sur :

*en formation à distance :

  • La construction paille : principes, mise en oeuvre et gestion (7h)
    Dates : 15 & 17 juin 2020 après-midi (14h – 17h30)
  • Confort d’été & confort d’hiver : concilier les deux visions dans une approche globale et éviter les surchauffes (9h)
    Dates : 23, 24 et 29 juin 2020 matin (9h – 12h30)

*en formation en présentiel :

  • « La stratégie de conception passive : une démarche globale pour des bâtiments performants – en neuf et en réhabilitation. Une approche simple pour atteindre des bâtiments sobres énergétiquement, financièrement accessibles, et confortables »
  • « La construction paille – principes, mise en oeuvre et gestion »
  • et « Ventilation & qualité de l’air intérieur –  maîtriser la conception et la mise en œuvre d’un système de ventilation en alliant santé, confort, qualité, prix et performance – en neuf et en rénovation » en co-animation avec ATMO GRAND-EST
  • toutes les dates sur notre agenda !

*& toujours la formation certifiante et labellisée DDQE , qui intègre une session sur le sujet la conception passive et des écomatériaux.

Vous pouvez retrouver les dates et lieux des formations dans notre agenda de la Scop les 2 rives, par ici !

Retour aux webinaires
Retour
Abonnez-vous à notre newsletter
Inscrivez-vous à notre newsletter pour suivre notre actualité et être informé(e) de toutes nos activités !
J’accepte que mes données personnelles soient collectées et utilisées dans le cadre de la gestion de la clientèle et à des fins de prospection, par la SCOP les 2 Rives - Cliquez ici pour consulter la Politique de Confidentialité
Valider mon abonnement
Retour
Envoyez-nous un message
La SCOP les 2 rives traitera votre demande dans les plus brefs délais.
J’accepte que mes données personnelles soient collectées et utilisées dans le cadre de la gestion de la clientèle et à des fins de prospection, par la SCOP les 2 Rives - Cliquez ici pour consulter la Politique de Confidentialité
Envoyer mon message
Retour
Recherche
Que recherchez-vous ?